Le Verbe Fait Chair

Le Prologue de l'Évangile de Jean présente des thèmes clés qui sont développés dans le Livre. De manière plus critique, Jésus est le Logos, “le Verbe fait chair” en qui la Vie et la Lumière sont révélées aux hommes et aux femmes pénitents. Il est le véritable “Tabernacle” où réside la “Gloire” de Dieu, pas la tente dans le désert ou la construction du Temple à Jérusalem. Jean utilise des images de l'histoire d'Israël pour illustrer ce que Dieu nous fournit maintenant dans “Son Fils unique né.”

Depuis sa mort et sa résurrection, Jésus est le lieu où se trouve la présence de Dieu, et le “Verbe fait chair” est notre moyen d'accès à Dieu. Il est le plus grand Tabernacle dans lequel la véritable adoration du Père a lieu - “En esprit et en vérité.”

Dawn seule - Photo de Joshua Earle sur Unsplash
[Photo de Joshua Earle sur Unsplash]

Sa “
gloire” n'est plus confinée aux murs physiques du Tabernacle “fait de main d'homme”, et l'accès à Sa présence n'est plus limité aux prêtres lévitiques. Chaque membre du Peuple de Dieu voit Sa gloire dans la “Parole faite chair qui a habité parmi nous” - (Jean 1:14, 1:47-51, 2:13-22, 4:20-24).

La Parole Vivante était incarnée dans cet homme de chair et de sang de Nazareth afin que tous les hommes puissent voir la nature Divine exprimée dans sa vie. Dans ses paroles, ses actes, sa mort et sa résurrection, la vraie nature et le plan rédempteur de Dieu sont présentés au monde. Dans le vrai sens du terme, le Logos de Dieu a été “incarné”, incarné dans le véritable homme, Jésus-Christ.

La description de la “Parole qui habite parmi nous” fait écho à l'incident du mont Sinaï lorsque Dieu a inscrit Ses dix “paroles” sur des tablettes de pierre. En Jésus, la Parole de Dieu est maintenant écrite dans “la chair.”

Le verbe grec traduit par “tabernacle” est ‘skénoō’, ce qui signifie “tabernacle; planter une tente.” Il est lié au nom ‘skéné’ pour "tente", le même terme utilisé dans la traduction grecque des Septante du Livre de l'Exode pour le “Tabernacle” porté par les Lévites dans le désert. Ainsi, en Jésus, Dieu “tabernacle” avec Son people - Il plante Sa tente parmi nous.

Yahweh ordonna à Moïse de “me construire un Sanctuaire pour que j'habite au milieu d'eux”, une structure portative façonnée “selon tout ce que je vais te montrer, le modèle du tabernacle et le modèle de tous ses meubles.”

Dans l'obéissance, le Grand Législateur “se mit à prendre une tente et à la planter tout seul à l'extérieur du camp... et il l'appela la Tente d'Assignation... il arriva que lorsque Moïse entra dans la tente, la colonne de nuée descendit et se tint à l'ouverture de la tente” - (Exode 25:8-9, 33:7-11).

GRÂCE ET VÉRITÉ


Dans la version des Septante de l'Exode, la “Tente de la Rencontre” est la ‘skéné martyriou’ ou la “Tente du Témoignage”. C'était le lieu où l'on voyait la présence de Yahweh dans la colonne de nuée le jour et la colonne de feu la nuit. Cependant, maintenant Il fait Sa demeure parmi eux dans Son Fils - (Exode 40: 34-35, Nombres 9: 15-23).

Jean a déclaré: “Nous avons contemplé sa gloire FULL PLEINE DE GRÂCE ET DE VÉRITÉ.” Cette clause utilise d'autres images de l'Exode, faisant écho à l'auto-description de Yahweh. Moïse a demandé à voir Sa “gloire”, mais aucun homme ne pouvait “voir mon visage et vivre.” Par conséquent, Dieu a placé Moïse dans la “fente d'un rocher” quand Il passait, lui permettant seulement de voir Son “derrière.” Il descendit dans la nuée et passa devant Moïse, proclamant:

  • Yahweh, Yahweh, un Dieu de compassion et de grâce, lent à la colère et abondant EN BONTÉ ET EN FIDÉLITÉ” - (Exode 33: 17-23, 34: 1-6).

Ainsi, la gloire de Dieu est révélée en Jésus, une proposition que Jean développe dans son récit évangélique. Contrairement à Moïse, les disciples de Jésus voient la pleine gloire de Dieu dans Son Fils, pas seulement Son “derrière”, une gloire que Jean compare à celle “d'un seul né d'un père”.

Celui qui a vu le Fils “a vu le Père”, et Jésus est le seul chemin qui mène à Dieu. Même les anges du Ciel maintenant “montent et descendent sur le Fils de l'Homme” - (Jean 1:51, 14:6-7, 17:24).

Cette gloire est “pleine de grâce et de vérité”, une déclaration qui correspond à la proclamation de Yahweh lorsqu'Il passa devant Moïse: “Je suis Yahweh, abondant en bonté et en fidélité." La gloire seulement aperçue par Moïse est révélée pleinement et manifestée de façon permanente en Jésus-Christ.

Collines - Photo de Clay Kaufmann sur Unsplash
[Photo de Clay Kaufmann sur Unsplash]

Sa présence n'est plus limitée au Tabernacle de Moïse ou au Temple de Salomon. La structure du désert et le Temple “
fait de main d'homme” ont été rendus obsolètes et superflus par ce que Dieu a accompli en Son Fils - (2 Corinthiens 3: 18, 4: 4-6).

L'ancien Tabernacle était glorieux et révélait beaucoup de choses sur la nature de Dieu. Néanmoins, sa gloire et son accès ont toujours été limités. En revanche, la gloire trouvée en Jésus est pleine, visible et disponible pour que quiconque la contemple, la croie et l'embrasse.



ARTICLES CONNEXES:
  • Salut pour Toutes les Nations - (L'Évangile du Royaume annoncé par Jésus de Nazareth offre le Salut et la vie aux hommes et aux femmes de toutes les nations et de tous les peuples)
  • L'Esprit Vivifiant - (Il n'y a pas de vie sans l'Esprit de Dieu - Son Esprit crée, anime, soutient et restaure toute vie)
  • La Tempête Imminente - (Le Nouveau Testament met en garde contre une future apostasie causée par des trompeurs et l'Impie qui apparaîtra avant le Jour du Seigneur)


Comments

POPULAR POSTS

To the Ends of the Earth

The Foundation