Le Serviteur Souffrant

Jésus a rempli le rôle du ‘Serviteur Souffrant’ décrit dans le Livre d'Isaïe. Contrairement à Adam, il n'a pas tenté de saisir la “ressemblance de Dieu”, mais il s'est humilié et s'est soumis à une mort honteuse sur la croix romaine. Pour cette raison, Dieu l'a exalté et l'a fait “Seigneur” sur toutes choses. Son exaltation n'a pas précédé sa mort; son intronisation l'a suivie, et il est mort tout à fait seul.

Son exemple d'abnégation devient le modèle à imiter pour ses disciples. Dans le passage pertinent de Philippiens, l'apôtre ne se préoccupe pas de spéculations métaphysiques sur la nature de Jésus, mais de la façon dont il “s'est répandu” dans la mort pour les autres, y compris ses ‘ennemis’.

Croix sur le terrain-Photo de Jim Bonewald sur Unsplash
[Photo de Jim Bonewald sur Unsplash]

Plutôt que d'expliquer sa christologie, Paul présente Jésus comme l'exemple suprême de la façon dont nous devons nous conduire. Dans “
l'humilité d'esprit”, il considérait les autres “meilleurs que lui-même, ne regardant pas à ses propres affaires, mais aux affaires des autres”, reportant ainsi ses besoins, ses droits et ses désirs sur ceux des autres:

  • (Philippiens 2:5-11) - “Pensez ceci parmi vous, que même en Jésus-Christ. Qui, commençant sous la forme de Dieu, considérait qu'être comme Dieu était quelque chose qui ne devait pas être saisi, mais il s'est répandu, prenant la forme d'un esclave, étant devenu à la ressemblance des hommes; et ayant été trouvé à la mode comme homme, il s'est humilié, devenant obéissant jusqu'à la mort, même la mort sur la croix. Par conséquent aussi, Dieu l'a hautement exalté et lui a accordé le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus, chaque genou fléchisse, des êtres célestes et terrestres et sous la terre, et chaque langue confesse, que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire du Père, même Dieu.”

Paul a opposé Jésus à Adam en utilisant le langage de la désobéissance de ce dernier décrite dans le Livre de la Genèse et du “Serviteur de Yahweh” décrit dans Ésaïe.

Contrairement à Adam, Jésus n'a pas tenté de saisir la “ressemblance de Dieu.” Au lieu de cela, il s'est humilié et s'est soumis à une mort injuste et honteuse. Adam a été créé à l'image de Dieu mais a saisi la “ressemblance” divine par sa transgression. En revanche, Jésus a embrassé la volonté de Dieu et en a subi les conséquences. Dans le processus, il est devenu celui connu depuis comme le Crucifié.

Le Nazaréen “ne considérait pas qu'être comme Dieu était quelque chose à saisir.” Cela fait allusion à l'histoire du “Serpent” qui séduisit eve et vainquit Adam - “Car Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous deviendrez COMME DIEU, connaissant le bien et le mal” - (Genèse 3:5).

Le premier Adam a choisi la désobéissance et la volonté personnelle. Le nom grec traduit par “saisir” signifie “pillage, butin”, quelque chose qui est pris de force. En revanche, Jésus a choisi de NE PAS saisir la “ressemblance de Dieu.”

OBÉISSANT JUSQU'À LA MORT


Au lieu de s'exalter et de se plaire à lui-même, Jésus est devenu le “Serviteur” de Yahweh en “se déversant et en prenant la forme d'un esclave he il s'est humilié, devenant obéissant jusqu'à la mort, même la mort sur une croix.” Le passage comprend plusieurs allusions au” Chant du serviteur enregistré dans Isaïe. Par exemple:

  • (Ésaïe 53: 7) - “Aux abois, pourtant IL S'EST HUMILIÉ, et n'a pas ouvert la bouche, comme un agneau est conduit à l'abattoir.”
  • (Ésaïe 53: 12) - “C'est pourquoi je lui donnerai une part dans les grands, et il partagera les forts comme butin PARCE QU'IL a LIVRÉ À LA MORT SA PROPRE ÂME, et s'est laissé compter avec les transgresseurs, Oui, il le péché de beaucoup nus, et pour les transgresseurs interposés.”
  • (Ésaïe 52: 13) - “Voici, mon Serviteur prospère, il s'élève et s'élève et S'ÉLÈVE TRÈS HAUT.”

Jésus a rempli son rôle messianique en “versant son âme” à mort pour les autres, et nous sommes appelés à adopter ce même état d'esprit - À ne rien rechercher par intérêt personnel ou pour une “gloire vide”.

Nous l'imitons en ne nous promouvant pas et en nous soumettant à la volonté de Dieu. Nous devons nous conduire dans “l'humilité” en servant les autres, tout comme le Serviteur du Seigneur l'a fait. Être le Messie ou l'un de ses disciples signifie servir les autres, ne pas les dominer.

Tournesols-Photo de Timothy Eberly sur Unsplash
[Photo de Timothy Eberly sur Unsplash]

L'abnégation ne signifie pas la perte de l'identité individuelle. Jésus n'a pas perdu sa personnalité, mais il a certainement choisi de renoncer à ses droits et privilèges pour répondre aux besoins des autres.

Comme lui, nous sommes appelés à nous en remettre aux besoins des autres plutôt que d'insister pour satisfaire nos propres désirs et privilèges. Pour “devenir grands dans le Royaume de Dieu”, nous devons d'abord devenir les serviteurs et les “esclaves des autres”, tout comme Jésus l'a fait lorsqu'il “a donné sa vie en rançon pour beaucoup” et est mort sur la Croix pour réconcilier les hommes et les femmes avec leur Créateur.



ARTICLES CONNEXES:
  • Son nom est Jésus - (Jésus” signifie “Yahvé sauve.” Dans l'homme de Nazareth, le salut promis par le Dieu d'Israël est arrivé dans toute sa gloire)
  • Serviteur ou César? - (Satan a offert à Jésus un pouvoir politique illimité pour accomplir sa mission messianique si seulement il reconnaissait le Diable comme son suzerain)
  • Fils de David - (Jésus est le fils de David et l'héritier du Trône messianique, le Fils bien-aimé de Dieu et le Serviteur souffrant de Yahweh)

Comments

POPULAR POSTS

Le Message de l'Évangile

The Gospel Message